Notre démarche

Dans le cadre des projets Tice en EPS, nous avons été missionnés pour élaborer un outil d’aide à l’apprentissage du savoir nager pour les enseignants.
Notre objectif est d’identifier les difficultés qu’un non nageur peut rencontrer dans l’apprentissage du savoir nager afin proposer des remédiations plus appropriées.

Cette démarche portée par Nicolas Burguet, l’un des membres du groupe qui travaille sur ce projet avec Nadège Velu et François Cléaut.

Le contenu de ce travail est en ligne sur ce site dédié avec un fort apport de vidéos.
Nous sommes partis du postula que la vidéo permet de mieux identifier, comprendre et résoudre les problèmes du savoir nager.
Nous avons donc filmé des élèves et essentiellement des non nageurs lors des tests diagnostiques de début de cycle.

Nous avons également travaillé sur le test du savoir nager et de sa mise en place afin de proposer un cadre commun à tous les enseignants de l’académie de Lyon.
Nous avons constaté lors des premiers essais de la mise en place de ce test que des interprétations étaient possibles, comme par exemple lors de la mise à l’eau ou du passage en immersion des obstacles.

Nous vous proposons aussi une évaluation flash, à mettre en place lors de la première séance d’un cycle de natation pour identifier les non nageurs des nageurs en lien avec l’attestation du savoir nager.

Sur l’académie de Lyon, un nombre important d’élèves sont identifiés chaque année comme non nageur à l’entrée en 6ème. La gestion de ce public, encore très nombreux pose régulièrement des difficultés d’ordre didactique, pédagogique, amplifiées parfois par des contraintes structurelles. C’est en ce sens qu’une demande de création d’un groupe ressource académique sur le « savoir nager » par le corps d’inspection a été déposée en 2014.
Notre démarche tente donc de répondre à ces attentes en se fixant trois objectifs :

• Aider les collègues à décoder la motricité du non nageur
• Aider les collègues à situer le niveau d’un élève non nageur
• Aider les collègues à affiner leurs propositions pédagogiques (propositions de situation d’apprentissage)

L’atteinte de ces objectifs nous a amené à manipuler les variables d’équilibration, de respiration, de propulsion et d’information puis à les dépasser. Notre réflexion a abouti à un cadre plus spécifiquement lié aux problématiques du non nageur, sur le plan affectif notamment, tout en englobant certains principes abordés précédemment.

Le cadre A l’AIDE s’intéresse donc à l’activité du non nageur dès la prise en main en s’appuyant sur 5 indicateurs facilement repérables par l’enseignant depuis le bord du bassin :

- ATTITUDE : L’enseignant va détecter ici des difficultés de type affectives (appréhensions, représentations) dès le début du test ou de la séance.
- AISANCE : L’enseignant va détecter ici le « degré de gêne » que représente l’action/contact de l’eau sur lui
- INCLINAISON : L’enseignant va apprécier ici les difficultés d’équilibration que rencontre le nageur
- DEPLACEMENT : L’enseignant va apprécier le degré d’autonomie et les différentes modalités de locomotion adoptées par le nageur
- ESPACE : L’enseignant va apprécier ici le système de repérage privilégié par le nageur ainsi que son degré d’engagement.

Nous espérons que vous trouverez dans cette ressource numérique des réponses à vos préoccupations professionnelles.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2016-2019 © Savoir Nager - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.92